Rechercher

Faire l'humain

Longtemps j’ai cherché une solution à l’extérieur de moi, comme s’il existait un remède miracle, j’ai essayé: hypnose, EMDR, méditation, yoga, sophrologie… Ça m’a aidée, mais le «malaise de fond» était toujours là.


Jusqu’à ce que je réalise, qu’il n’y avait pas de problème (enfin pas là où je le croyais).


Le seul « problème » que je pouvais identifier était que j’étais un être humain, venu faire l’expérience humaine, avec un cerveau humain, un passé humain, une vie humaine.

Le « problème » était que j’étais un être humain.


Ce n’était donc pas un problème.

C’était mon essence.


C’était mon job sur cette terre : «faire l’humain», c’était la seule chose qu’«on» attendait de moi.


Facile ?


Non, personne ne m’avait appris ce qu’était vraiment un être humain, je savais bien qu’il y avait un truc contenu dans mon crâne, mais je ne savais pas comment ça fonctionnait.


Alors j’ai commencé à étudier cette chose dingue : notre cerveau.

Je vivais avec cette machine ultra sophistiquée depuis 40 ans mais je n’avais qu’une vague idée de son fonctionnement.


Ça a changé ma vie de comprendre qui j’étais, c’est-à-dire comment cette machine fonctionnait. Pourquoi, par défaut, elle m’amenait souvent vers la voix du pire, de l’auto-dénigrement, des angoisses, des peurs.


J’ai découvert ce qu’étaient les pensées, d’où elles venaient; j’ai découvert ce que ça donnait de croire toutes nos pensées, le saccage que peut causer un esprit non supervisé.


J’ai découvert le cerveau humain, avec lui les lois de l’évolution, de la vie, de la survie.


Découvrir ce qu’était un cerveau humain a transformé ma vie, j’ai cessé de m’attaquer moi-même.


Ces études ont fait de moi une coach certifiée, mais avant tout une coach humaine certifiée.

Pas « humaine » dans le sens « plus humaine/humaniste », genre «au dessus du lot», non ! Humaine dans le sens : ni mieux, ni moins bien que vous, pareille, simplement humaine, avec un cerveau qui fonctionne comme le vôtre, que je dois superviser au quotidien, une hygiène de vie en somme, une pratique que j’applique et qui me met au même niveau que mes clients.

Ça paraît rien ce que j’écris mais c’est tout, absolument tout : apprendre à être humain, à incarner cette inexorable condition à laquelle vous n’échapperez jamais quoi que vous fassiez, où que vous alliez.


Ne plus lutter contre le fait d’être humain; c’est l’essentiel de ce que j’apprends à mes clients, car c’est toujours ça qui les détruit, les épuise, les limite; et pourtant, cette lutte-là, elle, est vraiment inutile et optionnelle.

Et s’il était temps de comprendre l’être humain que vous êtes, à ne plus chercher ailleurs des réponses, des solutions qui sont en vous, contenues dans votre essence, dans votre condition tout entière ?

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout